Structure culturelle régionale dédiée à l’architecture et à l’urbanisme

Territoires pionniers | Maison de l'architecture de Normandie

22 place Jean Letellier
Les Quatrans
14000 Caen
02 31 24 06 81

contact - accès

Inscription Newsletter

devenir adhérent

Accueil > laboratoire des territoires - résidences > Résidences > Gorges de la Rouvre > Portrait de résidence, n°2 : Charles Erick Labadille

Portrait de résidence, n°2 : Charles Erick Labadille

publié le 3 juin 2022,
par Camille de Gaulmyn et Boris Fillon

Retour à la résidence

Gorges de la Rouvre

Portrait de résidence, n°2 : Charles Erick Labadille

Samedi 21 mai, Sainte-Honorine-la-Guillaume.

Nous rencontrons Charles Erick Labadille, écologue et phytosociologue, spécialiste de la géologie et de la botanique de la région des Gorges de la Rouvre, qui nous fait le privilège d’un cours particulier sur l’histoire naturelle du territoire qui nous accueille en résidence...

Nous rédigerons probablement un article plus détaillé sur ce que nous avons retenu de cet exposé ; en attendant, rappelons simplement que les Gorges de la Rouvre se sont formées sur le massif granitique armoricain, par l’action de l’eau qui a progressivement creusé la roche jusqu’à façonner le paysage de vallées escarpées si spécifique de la Suisse Normande.
Le granit, mis à nu par l’érosion, marque également le paysage bâti par son utilisation comme matériau de construction. La présence de cette roche très dure dans les sols de la région explique aussi que l’eau soit uniquement superficielle, ce qui la rend à la fois facilement accessible mais vulnérable aux pollutions.
Cette formation géologique exceptionnelle, dans le contexte climatique normand, a également permis à une flore et une faune très spécifiques de se développer – comme la loutre et la mulette perlière.
Nos prochaines rencontres devraient nous permettre d’approfondir davantage notre bonne lecture du milieu naturel où nous séjournons, pour en saisir son histoire, ses caractéristiques actuelles, mais aussi et surtout les évolutions déjà entamées et à venir à l’aune du changement climatique, et par là réfléchir aux enjeux de préservation et d’adaptation de ce territoire si particulier…

À lire également :