Structure culturelle régionale dédiée à l’architecture et à l’urbanisme

Territoires pionniers | Maison de l'architecture de Normandie

22 place Jean Letellier
Les Quatrans
14000 Caen
02 31 24 06 81

contact - accès

Inscription Newsletter

devenir adhérent

Accueil > laboratoire des territoires - résidences > Chloé Gautrais, Maud Corcoral et Rose Hewins à Saint-Sauveur-Villages

Chloé Gautrais, Maud Corcoral et Rose Hewins à Saint-Sauveur-Villages

laboratoire des territoires - résidences

Chloé Gautrais, Maud Corcoral et Rose Hewins à Saint-Sauveur-Villages

Chloé Gautrais, Maud Corcoral et Rose Hewins sont lauréates de la résidence à Saint-Sauveur-Villages en 2021 dans le cadre du Laboratoire des territoires. Elles seront accueillies dans la commune pendant 6 semaines réparties de juin à octobre 2021.

Dans le contexte de ce territoire, les différentes parties prenantes associées à la résidence sont d’ores et déjà sensibilisées aux effets du dérèglement climatique très sensible dans le Cotentin. Aussi la Commune de Saint-Sauveur-Villages et Territoires pionniers invitent les résidentes à mener leur démarche afin de révéler les qualités et potentiels de cette commune rurale en particulier, de les questionner dans une perspective « biorégionale », à une échelle de bassin-versant.

En s’appuyant sur les actions de sensibilisation menées par le Parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin et la communauté de communes Coutances Mer et Bocage auprès de différents publics, les résidentes associeront largement les populations et ouvriront avec leur démarche un espace propice à l’appropriation créative et collective de ces enjeux, ainsi qu’à l’expérimentation, notamment dans certains espaces identifiés comme à fort potentiel de transformation écologique et sociale. Cette résidence a pour ambition d’aider à révéler et façonner des visions partagées du territoire en vue d’imaginer collectivement comment le « réhabiter ».

CHLOÉ GAUTRAIS, MAUD CORCORAL ET ROSE HEWINS
"Nous sommes Chloé Gautrais, Maud Corcoral et Rose Hewins, diplômées d’État en architecture, en urbanisme, ou bien les deux. Convaincues que nos disciplines ne sauraient exister « hors-sol », nous sommes attentives à donner une voix au territoire lui-même, en un chant issu à la fois de la parole habitante et de l’étude des milieux. Jusqu’ici nos recherches et expériences nous ont permis de cheminer entre permaculture et biorégionalisme, étude des milieux humides et ateliers de concertation, études urbaines et environnementales, pratique de la maîtrise d’œuvre et construction… animées par ce questionnement persistant : comment ré-habiter nos territoires, non pas en consommateur surfacique de ressources et d’espace, mais en tant que maillon pris dans l’épaisseur de la chaîne du vivant ?"

Pour suivre la résidence, consultez le site de la résidence : stsauveurvillagesbioregion.wordpress.com

CALENDRIER DE LA RÉSIDENCE
Les résidentes seront présentes à Saint-Sauveur-Villages :
- du 12 au 26 juin,
- du 12 au 30 septembre,
- du 25 au 30 octobre.
Leur atelier est situé 4 rue du Général Bradley à Saint-Sauveur-Villages.

SAINT-SAUVEUR-VILLAGES, TERRITOIRE D’ACCUEIL
Située dans la Manche, Saint-Sauveur-Villages est une commune nouvelle née le 1er janvier 2019 de la fusion de 7 communes : Ancteville, Saint-Aubin-du-Perron, Vaudrimesnil, La Ronde-Haye, Le Mesnilbus, Saint-Michel-de-la-Pierre, Saint-Sauveur-Lendelin. Son territoire rural s’étend sur 57 km², et est composé de prairies agricoles, de cultures associées à un bocage à mailles fines, et de zones humides présentes en fond de vallon étroit où des boisements de saules alternent avec des prairies humides et des secteurs de formations végétales exubérantes. Une partie de ces cours d’eau est intégré au Schéma d’aménagement et de gestion de l’eau (SAGE) Douve-Taute piloté par le Parc naturel régional (PNR) des marais du Cotentin et du Bessin, parc qui ne concerne que 3 communes déléguées de Saint-Sauveur-Villages (Vaudrimesnil, Saint-Aubin-du-Perron, Le Mesnilbus).
La commune comprend de nombreux équipements : deux écoles, un collège, une Maison Familiale Rurale, une halte-garderie, un centre de loisirs déjà engagé dans de nombreuses actions de sensibilisation à environnement, un relais d’assistantes maternelles où la mise en place du label « nounou écocitoyenne » est en cours et un EHPAD. La commune accueille un foyer d’hébergement de personnes non voyantes.
La nouvelle équipe municipale souhaite engager un ABC de la biodiversité sur son territoire en raison de la quasi absence de données naturalistes (faune / flore /habitats). Le territoire est actuellement mal identifié en terme de biodiversité ; les enjeux ne sont pas pris en compte dans la politique d’aménagement.
Saint-Sauveur-Villages fait partie de Coutances mer et bocage (CMB), communauté de communes signataire d’un contrat de transition écologique avec l’État et engagée dans la mise en place des actions du plan climat. Elle travaille actuellement à l’élaboration de son PLUi.
Enfin le PNR a mené une importante démarche participative auprès des habitant.es les invitant à imaginer leur lieu de vie en 2050. L’exposition « Vivre dans le parc en 2050 » présentée à la Maison du parc jusqu’en septembre 2021 contribue à sensibiliser largement au dérèglement climatique et à la montée du niveau des mers, auxquels le territoire du parc et de Saint-Sauveur-Villages sont particulièrement sensibles.
saintsauveurvillages.fr


Cette résidence du Laboratoire des territoires est menée à Saint-Sauveur-Villages par Territoires pionniers avec le soutien de la direction régionale des affaires culturelles de Normandie, la Région Normandie, du Parc Naturel Régional des marais du Cotentin et du Bessin, la commune de Saint-Sauveur-Villages en collaboration avec la Communauté de communes Coutances Mer et Bocage.