Structure culturelle régionale dédiée à l’architecture et à l’urbanisme

Territoires pionniers | Maison de l'architecture de Basse-Normandie

22 place Jean Letellier
Les Quatrans
14000 Caen
02 31 24 06 81

contact - accès

devenir adhérent

Accueil > laboratoire des territoires - résidences > laboratoire > Archipel, résidence de recherche et de création

Archipel, résidence de recherche et de création

Architecture - arts visuels - danse - musique

laboratoire

Archipel, résidence de recherche et de création - © Territoires pionniers

Territoires pionniers, Station Mir-Oblique/s arts & cultures numériques en Normandie-Festival ]interstice[, Palma festival, Neuvième Ruche-Déclic Festival, Oblique/s arts & cultures numériques en Normandie, La Coopérative Chorégraphique et le Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie s’associent pour penser et faire émerger un projet inédit qui imagine la ville et ses alentours comme un terrain de jeu pour les artistes.

Avec Archipel, nous faisons une réponse commune, politique et artistique à la fragilisation du monde culturel en proposant de l’emploi aux artistes. Cette initiative est fondée sur des affinités.

Ce projet est une volonté de créer de la permanence artistique dans la ville. Pendant quatre semaines, une vingtaine d’artistes essentiellement implanté.e.s en région seront au travail dans des sites géographiquement, socialement et culturellement divers. Il.elle.s seront accompagné.es par des technicien.ne.s locaux et une ingénierie culturelle locale.

Le choix de travailler à même la ville est une volonté collective, politique et poétique qui nous permet aussi d’interroger tout en y faisant face plus aisément les réalités mouvantes des mesures sanitaires de la Covid-19.

Archipel, c’est :

  • un laboratoire de travail,
  • une action concertée dans l’urgence, celle d’agir et de penser nos modalités de travail et de représentation,
  • une expérience commune et une meilleure interconnaissance à travers une « permanence » artistique dont le processus est garanti au-delà de l’urgence elle-même.

Il s’agit ici de jouer avec incongruité, d’exalter, de faire vibrer les publics, dynamiser la pépinière de talents locaux et célébrer l’existant.

Pour découvrir le projet, sa philosophie, les artistes et architectes invités et suivre les travaux en cours : labo-archipel.org

Dans le cadre d’Archipel, Territoires pionniers accueille quatre résidents : Antoine Séguin, Clotilde Neveu de l’Activateur des territoires, Maxime Bricheux et Rachel Doumerc de Terr’O.

Architecte et photographe d’architecture, Antoine Seguin s’intéresse à l’occupation des sols et des murs. Ses travaux (photographie, illustration, édition ou installation) documentent ou provoquent les appropriations imprévues et discrètes. Parallèlement, il réalise des travaux de commandes pour les disciplines de l’architecture, du paysage et de l’urbain. Depuis 2018, il co-édite la revue Exercice.

Maxime Bricheux et Rachel Doumerc (Le Havre) questionnent les interactions entre les habitants et leur environnement dans l’espace commun, là où ils peuvent vivre ensemble. Basé au Havre, TERR’O mène un travail complémentaire de recherche, d’expérimentation et de transmission en valorisant la maîtrise d’usage et les ressources in situ.

L’Activateur de Territoires est créé en 2018 avec Jeanne de Reviers, paysagiste. Implantée en Seine-Maritime, l’association a pour objet d’intégrer les enjeux de la transition écologique dans les choix d’aménagement du territoire. C’est dans ce contexte que Clotilde Neveu anime l’initiative « Douvrend réinvente la campagne » près de Dieppe où elle y interroge avec les habitants, les usages et le paysage des espaces publics du village, et y expérimente des propositions, contribuant . alimenter les réflexions sur la ruralité.